Les avantages d’une création d’entreprise sous le statut eurl

Les avantages d'une création d'entreprise sous le statut eurl

Vous avez envie de créer une petite entreprise et  vous interrogez encore sur la configuration juridique à adopter ? Pour prendre une décision adaptée à ses attentes et à son projet, il est crucial de se renseigner sur les différents choix disponibles. Le statut EURL propose une simplicité et une facilité de création, une souplesse de gestion, une autonomie de mode d’imposition ainsi qu’une transmission simplifiée.

Le nombre de sociétés créées a fortement augmenté en 2016, dans la majorité des cas, grâce à l’attirance des entrepreneurs pour l’EURL, Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. Pratiquement, c’est une SARL à collaborateur unique. Son aisance de gestion, sa simplicité de création, ainsi que l’allègement des formalités pour la transmission expliquent certainement son attractivité.

Un statut proposant de nombreux avantages

L’EURL est une forme de statut remise à l’entrepreneur pour faciliter la constitution de sa société. En plus de cela, elle est plus simple à gérer qu’une SARL, parce que l’administrateur n’est pas tenu de mettre en œuvre le moindre rapport d’administration ou un procès-verbal d’assemblées générales.

Ne disposant pas d’un rapport de gestion, il est alors exempté de l’entreposer au greffe du tribunal chargé de ce secteur tout comme le devoir d’évoquer le récépissé remis par le greffe durant le dépôt de chiffres annuels dans le répertoire de l’entreprise. D’ailleurs, étant associé unique, toutes les décisions prises régulièrement de façon collégiale sont décidées de façon unilatérale. Les affinités juridiques et administratives sont alors allégées lors de la création et durant la vie entière de l’entreprise.

Le gérant de l’entreprise peut facilement transmettre son EURL à ses descendants. Il aura la possibilité de procéder à un don régulier de parties sans acquitter des impôts. S’il décède, l’entreprise est immédiatement transmise à  ses successeurs qui vont reprendre la gestion. Dans le cas où il aurait plusieurs héritiers, la société deviendra une SARL. Et si le seul associé part à la retraite, s’  il a été gérant durant plus de cinq ans, il aura la possibilité de céder ses parts sans être exigé sur les plus-values de cessions d’intitulés.

Par ailleurs, la sélection du statut juridique d’ une entreprise dépend généralement de son secteur d’activité ainsi que les spécificités de son projet. Très souvent, l’EURL est le choix de la majorité des fondateurs compte tenu de sa facilité de gestion et de sa modification en SARL s’il est indispensable d’inclure de nouveaux associés.