Une bonne insonorisation pour une bonne qualité de vie

Selon l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO), le bruit est « un phénomène acoustique produisant une sensation auditive considérée comme gênante et désagréable ». Lorsqu’il est excessif, le bruit devient même une véritable pollution sonore. Voyons ensemble quelles sont les conséquences d’une mauvaise insonorisation. Puis examinons comment se préserver et préserver autrui des nuisances sonores.

Pourquoi une bonne insonorisation est-elle importante ?

Il est essentiel d’accorder une grande importance à l’insonorisation de son habitation. En effet, si vous négligez cet aspect, vous risquez de mener une vie insupportable, ou de mener la vie dure à vos voisins. Voyons ensemble quelles sont les conséquences d’une mauvaise insonorisation.

En premier lieu, une mauvaise isolation phonique a de mauvaises répercussions sur la santé. Imaginez que vous ayez comme voisins des étudiants qui écoutent de la musique à tue-tête jusqu’à 2h du matin. La première nuit, vous pourrez peut-être faire preuve de patience, mais si cela se répétait quotidiennement, vous devinez aisément les dégâts que cela causerait sur votre sommeil. Or manquer de sommeil a de graves conséquences sur la santé. Cela peut même mener à la dépression.

Mais le bruit n’est pas uniquement problématique la nuit. Pendant la journée également, vous pouvez être gêné par la circulation automobile, ferroviaire ou aérienne ; vous pouvez être incommodé par des travaux ou des cris chez les voisins. Par conséquent, vous ne pourrez jamais être au calme ; et cela risque d’altérer énormément vos capacités de concentration. Si vous travaillez, vous ne pourrez pas vous reposer convenablement le weekend. Les enfants, ou les êtes étudiants, ne pourront pas réviser convenablement leurs cours, et cela ne manquera pas d’entraîner de moins bons résultats aux examens.

D’ailleurs, une mauvaise insonorisation n’a pas seulement un mauvais impact sur la santé, elle a également des conséquences sur la vie privée et sociale. Tout d’abord, cela vous prive de votre intimité. Certes il est des moments de la vie privée qu’on ne souhaite absolument pas partager avec ses voisins ! Et lorsqu’on se livre à une pollution sonore, on risque de voir les relations avec ses voisins se détériorer très rapidement. Il peut s’ensuivre des propos désobligeants, des insultes, voire de la violence physique !

Comment bien insonoriser son logement ?

Après avoir rappelé les effets néfastes de la pollution sonore, voyons comment faire pour parvenir à une bonne insonorisation. Nous verrons une méthode, parmi d’autres, pour isoler les plafonds, les planchers et les murs.

  • Isolation des plafonds ;

L’une des méthodes consiste à retirer le plafond et les fourrures de bois. Dans un deuxième temps, vous devrez insérer l’isolant (fibre de verre, de cellulose…) entre les solives du plancher. Il faudra ensuite fixer des profilés métalliques sous le plancher ; puis vous y visserez des planches de gypse. Et enfin vous appliquerez un joint de scellant acoustique entre le mur et le plafond pour parfaire l’isolation.

  • Isolation des planchers ;

Voyons la méthode d’insonorisation adaptée aux planchers de bois franc. Dans ce cas il convient de procéder à un double encollage : cela consiste à poser la membrane acoustique sur le plancher, puis à placer une autre épaisseur de plancher sur la surface.

  • Isolation des murs ;

L’une des méthodes pour isoler les murs est d’utiliser une double épaisseur de panneaux de gypse. Attention cependant à poser ces panneaux sur des barres résilientes et non pas à même les colombages.

Au final, veiller à une bonne insonorisation de son logement est une condition sine qua non d’une bonne qualité de vie pour soi et ses voisins.

Si vous n’êtes pas un bricoleur dans l’âme, ayez recours à un professionnel comme www.objectifsilence.com , il choisira la méthode adaptée à l’insonorisation des différentes surfaces de votre habitation.