Comment bien dormir quand on est confiné ?

Comment bien dormir quand on est confiné
En période de confinement, le sommeil peut être malmené du fait de changement d’habitudes de stress alors qu’il est toujours aussi essentiel pour la santé. Entre les changements d’habitudes et de rythme liés au confinement et la peur légitime de la contamination pour soi ou pour ses proches, l’incertitude vis-à-vis des projets à venir, du présent à gérer, le manque d’exercice, de sortie les raisons d’un mauvais sommeil sont nombreuses. Nous avons pourtant besoin plus que jamais d’un sommeil récupérateur, pour ne pas affaiblir notre les défenses immunitaires de notre organisme et le rendre ainsi plus vulnérable aux virus.Pourtant, l’idée est de ne pas culpabiliser et stresser d’avantage puisque cette situation inédite crée une réaction légitimement anormale sur le rythme de notre organisme et cela concerne des milliers de personnes. Certaines vont chercher à s’épuiser en fatiguant leur corps avec des exercices physiques, d’autres vont consommer d’avantage d’alcool ou substances pour endormir vaille que vaille leur cerveau afin de ne plus réfléchir. Pourtant il existe des solutions bienveillantes pour trouver le sommeil de manière paisible et satisfaisante

Rester calme en se concentrant sur sa respiration

« L’incertitude peut déclencher des inquiétudes excessives, ». Pour combattre cela, il est utile de réduire la consultation des informations sur les chaines journalistiques en continue ou des réseaux sociaux avant de rejoindre son lit. Même si cette activité se fait dans le calme, elle stimule néanmoins le cerveau qui a pourtant besoin de repos et d’une ébauche vers la tranquillité.Il s’agit alors de prendre des habitudes plus apaisantes notamment avec des techniques de relaxation. Cela peut être d’écrire, parler, caresser son animal de compagnie, lire, boire une tisane ou un chocolat chaud ou faire appel aux techniques de méditation de pleine conscience : prendre un moment pour respirer calmement et concentrer votre attention sur votre respiration et écoute corporelle du coeur.

Adopter des horaires d’endormissement

Même si le changement d’heure estivale avec de longe journées éclairées ne facilite pas un coucher précoce, respecter les mêmes horaires de coucher et endormissement est un rythme bien utile pour se préparer à passer une bonne nuit. Certes le confinement, peut laisser aller à l’envie de réaliser une sieste en pleine journée, Pourquoi pas essayer ? Mais vous constaterez par vous-même des conséquences sur voter rythme jour/nuit d’autant plus si aucun exercice physique ou mental n’est réalisable. Enfin, la nuit, il est bon de savoir que le lit est consciemment utilisé pour dormir. A défaut, il peut être opportun de se lever quelques instants pour recommencer un rituel tel que cité précédemment  jusqu’à l’apparition des signes d’endormissement.

Bouger et rechercher la luminosité naturelle

Le confinement ne doit pas nous faire perdre nos habitudes d’exercice physique, et si nécessaire nous pouvons rechercher sur Internet des idées pour bien se bouger à la maison. Si cela est possible, allez faire des exercices dehors pendant l’heure autorisée, tout en emmenant son attestation et en respectant ensuite les règles de distanciation sociale. Si vous n’avez pas d’animal de compagnie, pourquoi pas appeler votre voisin/voisine pour lui proposer de sortir son chien ? Sinon c’est peut être l’occasion de prendre le temps d’adopter comme vous le souhaitiez déjà depuis quelque temps. Si vous êtes complètement enfermé sans possibilité de sortir, essayez de passer du temps au soleil chaque jour, même devant votre fenêtre pour maintenir votre rythme circadien de temps d’éveil et de sommeil. Se reposer c’est donc rester en bonne santé voire même utile pour garder sa ligne !