L’âge c’est dans la tête !

Avez-vous déjà eu l’impression de vous sentir plus jeune ou plus âgé que votre âge réel ? Si la réponse est oui, alors ne vous inquiétez pas car c’est un phénomène tout à fait normal ! Vous connaissez certainement l’adage « l’âge c’est dans la tête ! », mais que veut-il vraiment dire ? La perception de l’âge aurait-elle une influence sur notre santé ?

La vision de l’âge

La perception de l’âge dépend de facteurs culturels, sociaux ou encore physiologiques. En effet, en Asie, le grand âge est associé à la sagesse, l’expérience et le respect. Les personnes âgées sont reconnues pour leur savoir. En Occident, l’image tendra vers un aspect plus négatif. Dans une culture où la jeunesse est prônée, les déclins physiques et le risque de se retrouver dépassé par le progrès technique vont qualifier la vieillesse comme un handicap.

On constate également que la vision de l’âge évolue à travers le temps et les différentes étapes de la vie que nous traversons. Ainsi, pour les enfants, l’âge est preuve qu’on « devient grand », c’est un gage d’ambition. Pour les adultes, l’âge est un indicateur qui permet de planifier des projets personnels et professionnels (nouveau métier, achat d’un bien immobilier, mariage etc.). Cela devient parfois pour certains une préoccupation.

On peut donc définir qu’il n’existe pas un âge, mais plusieurs âges : celui inscrit sur notre état civil, le physiologique qui correspond aux changements du corps et le social que notre environnement sociétal nous donne. Les sportifs professionnels par exemple sont considérés comme trop âgés au-delà de trente ans pour exercer leur profession. C’est pourquoi, il est important de relativiser car la perception de l’âge dépend de plusieurs facteurs externes qui seront perçus différemment par chaque individu.

Se sentir plus jeune améliore la santé

Selon plusieurs études, il serait prouvé que se sentir jeune assurerait une meilleure santé cérébrale. Mais qu’en est-il vraiment ?
Selon une étude coréenne parue en 2004 dans Frontiers in Aging Neuroscience, les sujets qui se perçoivent plus jeunes que leur âge réel possèdent plus de matières grises dans leur cerveau. Cette information indique donc que les personnes qui se sentent plus jeunes ont les caractéristiques d’un cerveau également plus jeune.

En effet, se sentir plus jeune provoque ainsi un cercle vertueux puisque l’on va agir comme tel. Cela va alors alimenter une motivation pour entretenir au mieux sa santé. La pratique régulière d’activités sociales et physiques contribue au maintien d’une santé plus robuste. L’effet inverse est également constaté pour les personnes qui se « sentent vieilles ». En s’enfermant dans le poids de l’âge, leurs envies de s’ouvrir aux autres et de maintenir une santé physique et morale en forme déclinent fortement.

S’il est important de se sentir jeune pour pouvoir maintenir son corps et son esprit jeune, qu’en est-il lorsque les premiers signes de l’âge apparaissent ?

A quel âge devient-on senior ?

Il est dans un premier temps compliqué de se mettre d’accord sur un âge précis lorsque l’on parle de senior. En effet, si le mot indique que l’on est entré dans la catégorie du 3ème âge, ce sont les différents acteurs de la société qui vont définir des fourchettes plus ou moins différentes. Mais alors, à quel âge devient-on senior ?

D’un point de vue social, le grand âge fut longtemps associé au passage à la retraite lors de la soixantaine. Aujourd’hui, il est plus courant de parler d’un âge entre 62 et 67 ans. Avec l’espérance de vie qui augmente, ce palier sera certainement repoussé à la fin de la soixantaine d’ici 2050.

Il faut également prendre en compte les changements physiologiques qui s’opèrent tout au long de notre vie. Les inégalités face aux vieillissement (douleurs, fatigues etc.) altèrent inévitablement la santé. Selon l’âge, le cadre de vie peut amener à évoluer pour correspondre davantage à de nouveaux besoins. Ainsi, quand on est jeune étudiant, on préfèrera un petit appartement pour vivre l’indépendance loin de ses parents, alors qu’à partir de trente ans, on se tournera vers un projet d’achat immobilier pour construire une famille. En tant qu’aîné, il est parfois compliqué de rester vivre chez soi. Des difficultés à se déplacer ou une solitude trop envahissante peut rendre le quotidien désagréable.

Vivre dans une résidence pour seniors est une excellente alternative pour contrer ces désagréments du quotidien. En effet, Les Résidentiels proposent des résidences au cadre agréable et reposant dans le grand Ouest. Des activités culturelles et sportives sont proposées chaque jour pour maintenir les résidents en forme et de bonne humeur ! Les repas sont conviviaux et chaleureux et vous permettront de développer votre réseau social. Un lieu de vie charmant, de nouvelles relations amicales et des activités quotidiennes sont les ingrédients pour se sentir jeune à chaque instant !

Prendre de l’âge c’est avant tout accepter les changements de la vie dans le quotidien sans que cela ne vous atteigne. Rester confiant pour le futur et accueillir les plaisirs du grand âge, ce sont là les clés pour un état d’esprit serein.