Constituer une eurl : que faut-il savoir

Dans l’optique de faire valoriser son idée, développer son entreprise, fructifier ou se faire connaître sur le marché, un point non négligeable est le cadre juridique. Ainsi, avant d’opter pour le statut eurl, il s’avère nécessaire de bien se renseigner sur le sujet.

L’eurl, qu’est-ce que c’est ?

On se réfère ici à l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. Elle ne possédera donc qu’un associé unique avec des responsabilités limitées. Plus exactement, ses apports doivent égaler le montant du capital social apporté à la société. C’est réellement un outil juridique et économique à l’adresse de tous les chefs d’entreprise souhaitant entreprendre seuls. Pouvoir bien séparer les patrimoines personnels et professionnels sur papier bien que ce ne sera pas vraiment le cas dans la vie quotidienne, constitue un réel avantage.

Quelles sont les formalités pour en obtenir ?

Le fait de constituer une eurl se fait étape par étape. D’abord, il faudra rédiger les statuts. Vient, ensuite, l’identification de la liste des souscripteurs. Cela se fera auprès du CFE ou Centre de formalité des entreprises. Après, l’entrepreneur sera mené à faire un dépôt du capital social. Il faut noter tout de même que pour se faire connaître dans le monde de l’entreprise, il importe de faire une publication auprès d’une annonce légale, c’est-à-dire au journal d’annonces légales.

Mais encore, pour que les potentiels clients puissent nous contacter, il faudra avoir une domiciliation de l’entreprise.  Dans ce cas, il convient de bien choisir le lieu de siège social. Une fois que toutes les pièces nécessaires à fournir sont rassemblées, un dépôt du dossier de création de l’entreprise doit être remis au CFE. Par la suite, ce service le transmettra au service des impôts par l’intermédiaire du Greffe du Tribunal de commerce. Attention, une dernière chose qui prouve la création de l’EURL est l’obtention d’un K-bis.